Top 5 des actualités digitales

Vous venez de passer un long week-end chargé ? Vous paniquez à l’idée d’avoir manqué une actualité digitale importante ? Pas de panique, l’équipe de WebAreYou a bien évidemment pensé à vous. En avant la musique, voici notre désormais célèbre rendez-vous « Top 5 » de l’actualité digitale du week-end.

On ne va pas vous mentir, il s’est passé beaucoup des choses sur la toile. Entre l’élection présidentielle américaine et les guerres que se livrent nos géants du digital, Internet a fait des vagues.

Au programme de notre menu rattrapage :

  • La réaction des PDG d’Hyperloop One et de Facebook après la victoire de Donald Trump
  • WhatsEspião, le virus espion qui gangrène WhatsApp
  • Duel au sommet : Facebook marche sur les plates-bandes de Snapchat
  • Google se lance dans la réalité virtuelle via YouTube
  • LinkedIn sera-t-il bientôt terrassé par Facebook et sa fonctionnalité « Offres d’emploi » ?

1. Vent de panique et indignation du côté de la Silicon Valley

L’information qu’on ne pouvait pas ignorer cette semaine, est bien entendu, la victoire surprise du candidat républicain Donald Trump aux présidentielles américaines 2016. Aussitôt les résultats connus, les réseaux sociaux ont été saturés de messages et de commentaires, tantôt indignés, tantôt exaltés.

On le savait depuis un petit temps déjà, les patrons de la Silicon Valley n’étaient pas les plus fervents défenseurs du républicain controversé. Exception faite du milliardaire Peter Thiel, co-fondateur de PayPal.

La réaction la plus remarquée fut celle de Shervin Pishevar, l’un des cofondateurs Hyperloop One, qui s’est directement prononcé à l’affirmative pour une campagne de sécession de la Californie.

les-reactions-de-mark-zuckerberg-et-tim-cook-apres-la-victoire-de-trump

Nul doute que l’Amérique « progressiste » devra se relever de cette déconfiture. Notons que la Californie est le quartier général de la moitié du secteur technologique occidental. Cet état avait voté massivement en faveur de la candidate démocrate, Hillary Clinton : 61% de votes démocrates contre 33,7% de votes républicains.

Du côté de Facebook, Mark Zuckerberg s’est également exprimé sur son compte Facebook.

fg

2. WhatsEspião : le virus espion qui contamine l’application WhatsApp

dfg

Ce malware a déjà atteint 100 000 utilisateurs. Voici son modus operandi :

  • Vous recevez un message de l’un de vos amis, en réalité il s’agit d’un hacker ayant pris le contrôle du compte de votre contact.
  • Ce dernier vous invite à cliquer sur un lien externe.
  • Par exemple, la dernière ruse en date est un message vous incitant à télécharger une application qui vous propose d’espionner des conversations WhatsApp
  • Bien évidemment, cette application n’existe pas et vous êtes désormais pris au piège d’un hacker peu scrupuleux qui vous tient sous sa houppe.

Un conseil : soyez vigilant si vous recevez des liens similaires. Et assurez-vous bien qu’il s’agisse d’un message provenant de l’un de vos contacts. Au besoin, renseignez-vous auprès de la personne concernée sur l’origine de son message.

3. Facebook défie Snapchat avec son application Flash

dhgh

Les duels que se déclarent les géants du digital ont toujours un petit goût acide et aigre. Ceci dit, en matière de concurrence, il y a peu de politesse.

Aujourd’hui, c’est le leader Facebook qui décide de marcher sur les plates-bandes de Snapchat en lançant son application « Flash ». Cette nouvelle appli mobile permet de partager des photos et des vidéos éphémères avec ses amis, en applicant filtres et masques divers.

Bon, on ne va pas se mentir. C’est un peu comme reprendre une recette et la faire sienne en argumentant que la sauce est différente parce qu’on y a mis de la fleur de sel plutôt que du sel.

La différence made in Facebook

L’application ne pèserait que 25 mégaoctets contre 439 du côté Snapchat. Pourquoi miser sur le poids de l’application me direz-vous ? Tout simplement parce que la stratégie Facebook est de toucher les pays émergents ne possédant pas une infrastructure internet puissante.

Il est un fait que Snapchat occupe une place puissante dans les pays industrialisés. Là où le bât blesse c’est que l’application, trop volumineuse, n’a pas réussi à s’implanter dans les pays émergents. Facebook ayant probablement compris qu’elle ne pourrait pas récupérer les nombreux utilisateurs Snapchat, sa nouvelle stratégie est de s’implanter sur les marchés émergents, pas encore convertis au célèbre petit fantôme blanc.

De son côté, Snapchat ne semble pas ému par les initiatives Facebook, puisque elle se lance dans une nouvelle dimension de son application avec les lunettes connectées. C’est la naissance des Spectacles, des lunettes permettant de filmer son champ de vision pour le partager avec ses amis. Ces lunettes d’un genre nouveau ne seront disponibles que via des Snapbot. Une innovation à suivre de très près dans les mois qui suivent…

4. Google et sa vision de la réalité virtuelle sur YouTube : Daydream View

Il est certain que l’avenir digital sera la réalité virtuelle. C’est le marché le plus révolutionnaire du moment. A cette fin, Google a lancé sa nouvelle application YouTube pour les casques de réalité virtuelle. Grâce à cette nouvelle technologie, Google compte faire vivre à ses utilisateurs une meilleure expérience de réalité virtuelle que les Cardboard déjà sur le marché. Toutefois, cela ne sera possible que via un smartphone compatible « Daydream Ready ».

En parallèle de ce lancement, YouTube a également créé YouTubeVR. Une application qui permettrait de regarder ses vidéos à 360°. Les interactions se font via une télécommande livrée avec le casque Daydream View. Cette dernière utilise un système de capteurs de mouvements pour servir de pointeur ainsi qu’une commande vocale pour les recherches via « Ok, Google ! ». Souris et claviers seront-ils les prochains à rejoindre le cimetière de la « technologie has been »? L’avenir nous le dira bien vite…

5. Linkedin va-t-il être mis à mort par Facebook ?

Après Snapchat, Facebook s’attaque désormais à LinkedIn en lançant sa toute nouvelle fonctionnalité de recherches d’emplois.

On vous le disait plus haut, Facebook est gourmand, très gourmand. Et il mène une guerre sur plusieurs fronts avec ses concurrents sur la scène digitale.

Aujourd’hui, c’est au créneau du recrutement et de la recherche d’emplois que s’attaque Facebook. Un nouvel onglet « recherches d’emplois » est pour l’instant en phase test sur certaines pages professionnelles. Les entreprises qui auront une page Facebook pourront désormais mettre en ligne leurs offres d’emplois avec l’opportunité majeure de pouvoir les sponsoriser afin d’avoir plus de visibilité. Une initiative que l’on pourra mesurer dès sa mise en application officielle.

facebook-teste-un-onglet-offres-d-emploi-sur-les-pages-digitalytic

Vous aimez notre rendez-vous « Top 5 » hebdomadaire ? Faites-le nous savoir en laissant un petit commentaire !

Sara Cernero

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *