digitalfirstbruxelles_keynote

Digital First Bruxelles vu par Webareyou

Webareyou était à la Digital First Bruxelles. Après de nombreux tweets et photos sur Instagram, place au compte-rendu de l’équipe.

Digital First : la qualité des conférences

Digital First Bruxelles est un salon du digital organisé par Digimédia. Cet événement propose aux professionnels de se rencontrer durant une journée et de suivre des conférences sur les thématiques spécifiques au digital.

Ces thématiques allaient du « social media », au « start-up », à la « programmatic strategy », etc. Webareyou a pu constater la qualité des conférences et des conférenciers. Digital First Bruxelles permettait une belle interaction entre les conférenciers et les spectateurs et il n’y avait pas de filtre pour les questions-réponses.

 

Suivez les conférences de la #digitalfirst #bruxelles sur notre Twitter: @webareyoube #df2016 #digimedia

Une photo publiée par webareyou.be (@webareyoube) le

La logistique qui pique

L’organisation de ce salon est très bien pensée pour préparer en amont la venue des visiteurs. Sur place, chaque personne inscrite reçoit un badge reprenant ses informations professionnelles.

Le bât qui blesse est l’organisation des conférences… Il y avait trois « espaces » prévus pour les conférences et ceux-ci étaient trop petits pour recevoir toutes les personnes qui souhaitaient les suivre. Dans un de ces espaces, pour avoir la possibilité d’écouter les conférenciers, il fallait un casque audio… Pour être certain d’avoir un casque et/ou une place, il était nécessaire de se rendre devant l’espace dédié à la conférence 30minutes avant. De ce fait, on n’avait pas la possibilité d’aller à la rencontre des entreprises qui présentaient leurs services au sein des stands.

Webareyou : quelques témoignages

Notre rédactrice Madila Marbaix a suivi la « keynote » d’UBER. Voici son expérience :

« La conférence de Jambu Palaniappan (head of UberEats), ouvrait la journée sur la scène principale (Keynote). La firme avait particulièrement bien pensé sa conférence, profitant de l’occasion pour annoncer le lancement de UberEats à Bruxelles. Ponctuée de chiffres très percutants, la présentation s’est terminée sur l’arrivée de quatre livreurs UberEats apportant des Donuts aux plus chanceux de l’assemblée, totalement conquise ! Contraste intéressant, aux alentours de 15h, Karim Slaoui venait expliquer les causes de l’échec de Take Eat Easy parmi lesquelles le lancement d’UberEats ! »

Thomas Loriaux a suivi et apprécié les conférences dédiées aux start-ups :

« Ce que j’ai apprécié, c’est les conférences pour les start-ups. J’ai assisté à trois d’entre elles et toutes les start-up pouvaient y trouver leur compte avec des conseils pour se lancer, pour assurer la pérennité de leur entreprise et pour attirer des clients. Les spectateurs pouvaient poser toutes leurs questions sans problème. Le choix des intervenants était très pertinent. J’ai vu « Take It Easy » et leur conférence sur l’échec de leur entreprise, et je trouve ça très utile pour ceux qui hésitent à se lancer. En outre, j’ai assisté à la conférence de « Real Impact Analytics », c’est l’entreprise de l’année 2016 et elle a exposé les clés de sa réussite. Au niveau de l’organisation globale, je trouvais ça bien que les visiteurs puissent réagir. Je pense notamment au fil Twitter de la « keynote »  diffusé en direct que n’importe qui pouvait alimenter. »

En conclusion, la journée a été riche en apprentissages et en astuces pour nos stratégies digitales. Malgré les quelques dysfonctionnements, Digital First Bruxelles est un très bon salon pour les acteurs du digital. Visonnez « l’after-event » produit par Webareyou.

Donatienne de Vleeschauwer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *