Facebook-mobile-phone-money

Le Mobile Wallet de Facebook: futur succès ou échec?

Le Mobile Wallet de Facebook est actuellement testé aux États-Unis. Le but : détecter une façon intelligente de paiement et d’échange d’argent. Comment se compare-t-il à la concurrence?

Google, WeChat, Facebook: tous se lancent dans le Mobile Wallet

Tel Google qui avait lancé son « Google Wallet » en 2011, Facebook se lance dans l’aventure du paiement en ligne via son application Messenger. Mais quel succès peut-elle
rencontrer en sachant que cela a été un échec pour son concurrent? Facebook espère-t-il un succès aussi grand que WeChat (plateforme de réseau social apparue en 2011 et appartenant au géant de l’Internet Tencent). En effet, quand on regarde au Moyen-Orient, le paiement in-app WeChatPay connaît un succès fulgurant depuis son lancement en 2013.

Le Mobile Wallet de Facebook peut-il concurrencer WeChatPay

Facebook Messenger est certes l’application la plus utilisée dans le Monde avec WhatsApp Messenger. Pourtant, WeChat semble grignoter peu à peu quelques parts du marché. Bien que le réseau social chinois ait d’abord été lancé en Chine, il s’est progressivement étendu à l’Asie. Sa force ? WeChat, contrairement aux applications californiennes, s’est lancé en 2011 comme une plateforme multi-usage. Il s’est lancé en Asie où le Smartphone est vénéré et propose de nombreux services dans sa seule application tels que :
–  réseau social : comme Facebook, WeChat permet de renseigner son statut et de partager de photos
–  la réservation de taxis,
–  les dialogues par vidéo,
–  l’envoi des notes vocales appelées « Hold-to-talk » tel que le propose l’iPhone d’Apple,
–  le microblogging (tel Twitter),
–  l’apparition de WeChatPay en 2013.

L’application n’impose pas à ses utilisateurs de disposer d’un compte au sein des établissements bancaires partenaires, ni dans aucun autre. WeChat Wallet peut en effet être utilisé même par des populations non bancarisées.

WeChat application

Printscreen de l’application WeChat ©techinasia.com

Depuis son lancement, l’application mobile chinoise est de plus en plus perçue comme une plateforme de e-commerce. Certes, la majeure partie des 853 millions d’utilisateurs (chiffre de mai 2016) sont majoritairement asiatiques, mais les utilisateurs se diversifient car la plateforme est exploitée en 8 langues différentes et accessibles sur les systèmes d’exploitation les plus populaires  (Android, IOS, Windows Phone, Symbian). De plus, depuis février 2016, WeChat tente de s’implanter dans le Monde en proposant son WeChatPay en Afrique.

La stratégie de Facebook

Annoncé en 2015 et testé actuellement aux États-Unis, le paiement via Facebook Messenger implique la fonctionnalité Chat Assist de Facebook. Cette dernière va analyser le sens et l’intention des mots utilisés pour ensuite proposer automatiquement un lien vers son outil de paiement intégré. Facebook propose aux utilisateurs d’effectuer tous leurs paiements à l’intérieur de son application. Tout utilisateur peut transférer de l’argent après avoir renseigné son numéro de carte bancaire Visa ou Mastercard.

Facebook-Messenger-Mobile-wallet

Mobile Wallet de Facebook Messenger ©Arobasenet.com

Google avait rencontré de nombreuses difficultés externes à son application notamment avec les sociétés de cartes de crédit et les opérateurs téléphoniques. Mais le Californien rencontrera-t-il les mêmes problèmes que Google Wallet avant lui? Peut-être pas, car Facebook gérait jusqu’à présent de l’argent pour les annonceurs publicitaires et les jeux en ligne. Le lancement du paiement in-app n’est donc qu’une évolution de son modèle actuel.

De plus, afin d’élaborer sa stratégie financière, la firme de Mark Zuckerberg a fait appel en 2014 aux services de David Marcus, ancien patron de PayPal. Ce choix n’est pas anodin, car le service de paiement avait connu un développement soutenu sous sa direction.  Ainsi, le réseau social tente de devenir une plateforme de transactions financières.

À votre avis, Facebook ne s’est-il pas mis des barrières dès le début en se catégorisant comme « réseau social » uniquement ? Les tests sont actuellement lancés aux Etats-Unis, la suite de l’histoire est donc à suivre.

Et vous, est-ce que payer via Facebook vous intéresserait ?

Thuy Strypstein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *